si on peut dire

A–   si on peut dire

Initié au cours d’une résidence à la Fonderie au Mans

Voix, guitare, sampler, travail optique en direct, travail plastique, textes.

Pour ce premier chapitre, très vite la fabrication d’images s’est produite, parfois comme trame, parfois comme structure harmonique, parfois comme contrepoint. Elle a permis de revisiter des modèles de structures musicales et parfois de contrarier le rapport voix-musique accompagnement.Échantillonner, sampler pour produire des points visibles et, entre ces points, des espaces invisibles comme peut le faire l’image. C’est-à-dire produire des points de vue sonores entre lesquels se produit le mouvement, le chant. Établir un rapport entre les samples qui tendent à créer des images fixes et la guitare qui produit un mouvement. La voix ne vient pas ici s’insérer dans la musique ni la conduire ; la voix se dépose là comme un sédiment. Chaque strate devient une fenêtre d’observation des autres strates sans qu’on puisse établir leur situation de plan dans l’espace. 

 denismariottedenismariottedenismariotte

Festival La poésie/nuit 2004

si on peut dire fonderie17

l’Espal Scène nationale- Le Mans 2004