ONDES (2016)

[ Õ d ]

 L’installation [ Õ d ]∗ a été réalisée par l’artiste Denis Mariotte lors de la 3éme édition de L’incubateur Art / Science du Planétarium en conclusion d’une rencontre de six mois avec un groupe d’habitants de Vaux en Velin et de deux scientifiques observant respectivement l’infiniment petit et l’infiniment grand, autour de la question : Ecouter l’invisible Le cosmos diffuse sur la terre quantité d’ondes radio, invisibles et inaudibles pour l’oeil et l’oreille humaine. Cependant, nous pouvons transcrire ces ondes radio en ondes sonores afin de les faire entrer dans notre champ de perception auditif. Ce faisant, se pose alors la question de la justesse de cette traduction, et de la part de trahison, comme lors de la traduction d’une langue étrangère. Cela renvoie à la subjectivité du regard que propose l’artiste, regard qui se déploie ensuite en de multiples interprétations de la part des spectateurs/auditeurs. L’association des matières sonore et lumineuse se retrouve dans le plafond rectangulaire blanc, matière de base, inverse de la représentation sombre que l’on se fait généralement du cosmos, somme de toutes les couleurs, et dans l’ingrédient sonore principal, le bruit blanc, son dans lequel toutes les fréquences ont la même densité. La multiplication des points d’écoute à travers 20 haut-parleurs en mouvement représente autant de lieux de perceptions autonomes, de possibilités de versions, et propose un jeu d’espace et de temps pour le spectateur/auditeur qui choisit ainsi son angle de vue et d’écoute. Mais le visiteur n’est pas seul : évoquant les limites de notre perception humaine, une sentinelle animale (morte et/ou vive ?) de réputation maline, veille sur la place de la Nation au rythme et mouvement des ondes sonores… Un clin d’oeil vers l’invisible et le paradoxe du chat du physicien Erwin Schrödinger∗. L’oeuvre est cependant bien vivante à l’approche et au contact du visiteur qui s’en empare, et peut à son tour interpréter cet ode aux ondes cosmiques qui le traverse et l’enveloppe…

                                                                                   denis mariotte 2016

L’incubateur a été mené avec des habitants de la ville de vaulx-en-Velin, Nathalie Montcoffre , physicienne
des particules et de Philippe Prugniel, Astronome.

Remerciements spéciaux pour leur contribution indispensable à la production de l’oeuvre à :
Pierrot Jaricot, Daniel Mariotte, Charlie Aubry, Louise Mariotte, Marcel Mariotte, Simon Dijoud.
∗[ Õ d ] transcription phonétique du mot onde
∗Physique quantique et représentation du monde, Le Seuil, coll. « Points-Sciences », 1992, 184 p., poche
(ISBN 2-02-013319-9)